Pelléas et Mélisande – masterclass Gérard Théruel

Masterclass animée par Gérard Théruel

Mélisande: Camille Royer, Géraldine Jeannot, Lorraine Tisserant
Pelléas: Etienne Billaud, Richard Bousquet
Golaud : Emilien Hamel, Aurélien Pernay
Arkel : Benjamin Kleiner, Douglas Henderson
Genneviève/Le médecin: Clara Sauron, Dorothée Thivet
Yniold : Sophie Albert

En partenariat avec l’atelier lyrique du 109
Contact Romain Pascal : 109rdvlyrique@gmail.com

Concerts publics à l’issue de la masterclass :
– samedi 23 fév. à 20h30
– dimanche 24 fév. à 17h00
– vendredi 1er mars à 20h00
– samedi 2 mars à 15h00
Tarif unique : 10€ 

Biographie de Gérard Théruel :

 

Elève au Conservatoire National d’Art Dramatique dans la classe de Robert Manuel, Gérard Théruel intègre ensuite le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient ses premiers Prix de Musique de Chambre et de Chant.

Il est alors engagé au festival Berlioz à Lyon où il interprète le rôle de Claudio dans Béatrice et Bénédict de Berlioz avant d’être Orphée dans Les Malheurs d’Orphée de Darius Milhaud à l’Opéra de Lyon. Avec ce rôle, qu’il reprendra à la Philharmonie de Berlin, il s’affirme comme un véritable « Baryton Martin ». Peter Brook l’engage pour le rôle de Pelléas dans Impressions de Pelléas aux Bouffes du Nord à Paris ainsi qu’en tournée dans toute l’Europe.

 

Il est ensuite invité pour l’ouverture du nouvel Opéra de Lyon où il interprète le rôle d’Epaphus dans Phaeton de Lully, sous la direction de Marc Minkowski. Cette oeuvre fait l’objet d’un enregistrement salué par la critique. Puis il chante le rôle de Demetrius (Le Songe d’une Nuit d’Eté) dans une mise en scène de Robert Carsen, et à nouveau celui de Pelléas lors d’un concert enregistré par la RAI à Turin sous la direction de Claire Gibault.

 

Gérard Théruel interprète le rôle de Pelléas alors au Festival de Lille sous la direction de Jean Claude Casadesus (cette production a reçu la Victoire de la Musique 1997 dans la catégorie « Production Lyrique de l’Année ») ainsi qu’au Teatro Reggio Torino, au Mai florentin (sous la direction de G. Sinopoli), à Saint-Pétersbourg, à Tallinn et enfin au festival de  Glyndebourne (sous la direction de Louis Langrée et Colin Davis).

Toujours en 1997, Gérard Théruel obtient le Prix de la Critique Française ainsi qu’une Victoire de la musique (révélation de l’année).

 

Membre de la troupe de l’Opéra de Lyon de 1993-1998 comme premier baryton, il interprète le rôle d’Albert dans Werther aux côtés d’Anne-Sofie von Otter ainsi qu’au Staatsoper de Vienne, sous la direction de Kent Nagano avant de chanter, toujours à l’Opéra de Lyon, le rôle du Docteur Falke dans La Chauve-Souris, le rôle du Dancaïre dans Carmen, le rôle de Marcello dans La Bohème, le rôle titre de l’Orfeo de Monteverdi et La Station Thermale de F.Vacchi qu’il reprend ensuite à la Scala de Milan et à l’Opéra Comique.Il crée Thésée dans Dédale d’Hugues Dufour à Lyon. A l’Opéra Bastille, il chante le rôle de Tarquinius dans The Rape of Lucretia de Britten, au Théâtre des Champs-Elysées, Passionnément de Messager (direction John Nelson), L’Enfant prodigue (le père) de Claude Debussy toujours au Théâtre des Champs-Elysées (direct. Jacques Mercier) avec l’Orchestre de Radio France puis le rôle de Joseph dans L’Enfance du Christ à l’Opéra de Rouen ainsi qu’à Lugano sous la baguette de Serge Baudo, le rôle de Frédéric dans Lakmé à l’Opéra d’Avignon et au Grand Théâtre de Tours, et le rôle de Danilo dans La Veuve Joyeuse avec l’Orchestre National de Lille, sous la direction de Jean-Claude Casadesus. Il remporte un grand succès dans son rôle fétiche, Pelléas, dans les opéras de Nuremberg (1999), Bern, Hanover, Séville (2000), Saint-Étienne (2001), Copenhague (2002), Palerme (2004), Rouen (2005), Budapest (2007). Il interprète Edwin dans Princesse Xardas (1998), Florestan dans Véronique (1999 et 2009) à l’Opéra d’Avignon, Ali dans Marouf à l’Opéra de Marseille (2001). Aux Chorégies d’Orange il collabore plusieurs fois – Moralès, Danquaïre (Carmen), Paris (Roméo et Juliette), L’Inquisiteur (Don Carlo).

 

Werther (Albert) et Miguel Manara  de Tomasi à l’Opéra de Limoges, L’enfance du Christ (Joseph) avec l’English Chamber Orchestra à Londres, Lakmé (Frédédic) à l’Esplanade Opéra de Saint-Etienne (2007), Zoroastre de Rameau (direct. Christophe Rousset) au Festival de Drottningholms (2008) à l’Opéra d’Amsterdam (2009) et dernièrement à l’Opéra Comique (2009).


Comments are closed.